maphilosophie.fr

La violence et la vérité ne peuvent rien l'une sur l'autre
(Pascal)





Le désir



Notions également traitées dans ce chapitre : Le sujet - Le bonheur - La liberté - Autrui - La société et les échanges

Une image, un texte




Dessin paru sur le le blog de Libération Terreur Graphique, le 16 juin 2016.

Voluptueux de tous les âges et de tous les sexes, c'est à vous seuls que j'offre cet ouvrage: nourrissez-vous de ses principes, ils favorisent vos passions, et ces passions, dont de froids et plats moralistes vous effraient, ne sont que les moyens que la nature emploie pour faire parvenir l'homme aux vues qu'elles a sur lui; n'écoutez que ces passions délicieuses; leur organe est le seul qui doive vous conduire au bonheur.

Femmes lubriques, que la voluptueuse Saint-Ange soit votre modèle; méprisez, à son exemple, tout ce qui contrarie les lois divines du plaisir qui l'enchaînèrent toute sa vie.

Jeunes filles trop longtemps contenues dans les liens absurdes et dangereux d'une vertu fantastique et d'une religion dégoûtante, imitez l'ardente Eugénie; détruisez, foulez aux pieds, avec autant de rapidité qu'elle, tous les préceptes ridicules inculqués par d'imbéciles parents.

Et vous, aimables débauchés, vous qui, depuis votre jeunesse, n'avez plus d'autres freins que vos désirs et d'autres lois que vos caprices, que le cynique Dolmancé vous serve d'exemple; allez aussi loin que lui, si ,comme lui, vous voulez parcourir toutes les routes de fleurs que la lubricité vous prépare; convainquez-vous à son école que ce n'est qu'en étendant la sphère de vos goûts et de ses fantaisies, que ce n'est qu'en sacrifiant tout à la volupté, que le malheureux individu connu sous le nom d'homme, et jeté malgré lui sur ce triste univers, peut réussir à semer quelques roses sur les épines de la vie.

Sade, La philosophie dans le boudoir, 1795.


Problèmes essentiels

  1. Désir et bonheur : Pour être heureux, faut-il chercher à satisfaire tous ses désirs ? Au contraire, n'est-on heureux que si on renonce ou si on est libéré des désirs ?

  2. Désir et liberté : Être libre, est-ce faire ce que l'on désire ? Les désirs sont-ils aliénants ou libérateurs ? Peut-on les maîtriser ? Si oui, comment ?

  3. Le désir et son objet : Notre désir est-il toujours transparent et conscient ? Autrement dit, savons-nous toujours pourquoi nous désirons tel ou tel objet et ce que nous désirons réellement dans ou à travers cet objet ?

  4. Le désir, essence de l'homme : Peut-on définir l'homme par le désir ? Peut-on imaginer un homme sans désirs ?

  5. Désir et morale : Pour agir moralement, faut-il réprimer ses désirs ?

Cours

    Intro. :

Petit exercice : réfléchir aux nuances entre ces termes : Envie - Besoin - Désir - Volonté
Présenter votre travail sous la forme d'un tableau comparatif.

  1. Pour être heureux faut-il libérer les désirs ou s'en libérer ?

    1. Calliclès : Eloge de l'intempérance.
        Platon met en scène dans le Gorgias le personnage de Calliclès qui défend la thèse selon laquelle c'est en assouvissant sans freins tous nos désirs que nous parvenons au bonheur et à la liberté.
        Mais si, comme dit Freud, pour parvenir au bonheur "La satisfaction illimitée de tous les besoins se propose à nous avec insistance comme le mode de vie le plus séduisant" (Malaise dans la culture, 1929), il n'est pas certain que ce choix de vie soit bon à moyen ou à long terme : dans la même phrase Freud lui-même poursuit en disant "mais l'adopter serait faire passer le plaisir avant la prudence, et la punition suivrait de près cette tentative".
        C'était déjà la thèse que développait Socrate dialoguant avec Calliclès et qui dénonçait la naïveté ou l'inconscience de celle du sophiste. Lire ces extraits : Texte 1 - Texte 2.

    2. Épicure : La classification des désirs.
        L'objet de la Lettre à Ménécée dans son ensemble est d'enseigner comment parvenir au bonheur. Cela signifie qu'il faut d'abord apprendre à vaincre les maux qui troublent les hommes, à savoir la crainte des dieux, de la mort, l'illimitation des désirs et la douleur. Pour ce qui est des désirs, il faut avant tout distinguer ceux qui sont compatibles avec le dessein d'être heureux et ceux qui le contrarient.
        Pour une approche rapide de l'épicurisme sur ce point, voir passage sur la mort (Texte 3 dans la liste des textes d’Épicure sur le site) et le désir d'éternité; la classification des désirs évidemment (Texte 4) et ceux sur le plaisir et la vie simple du sage (Textes 5 et 6).
        Pour une présentation plus complète de la philosophie épicurienne : voir ici.

    3. Epictète : Voir le Manuel, en particulier I, " Distinction entre ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous"; cette citation on ne peut plus claire : "Ne demande pas que ce qui arrive arrive comme tu désires ; mais désire que les choses arrivent comme elles arrivent, et tu seras heureux" (Manuel, VIII).

  2. Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

  3.   Confrontez ces textes de Schopenhauer et Rousseau, dégagez leurs thèses et arguments respectifs :
    1. Rousseau, Malheur à qui n'a plus rien à désirer !
    2. Schopenhauer : Désir et satisfaction.

  4. Connait-on le véritable objet de nos désirs ? Sommes-nous libres de désirer ?

    1. Rappel : Deux références vues précédemment peuvent servir ici :
        - Nous pouvons d'abord nous souvenir de la critique que fait Spinoza du libre-arbitre (voir cours sur la conscience). Il dénonce le fait que nous croyons la plupart du temps désirer librement, mais que cette impression ne provient que de l'ignorance où nous sommes des causes qui déterminent nos désirs.
        - Le texte de Rousseau lu dans la partie II ci-dessus : au final Rousseau y affirme que le véritable objet du désir, c'est le désir lui-même : on désire désirer !

    2. René Girard et la théorie du désir mimétique développée dans Mensonge romantique et vérité romanesque (1961) : Voir ce texte et cette page.

    3. Désirs et société de consommation :

  5. Le désir, essence de l'homme

    1. Spinoza : "Le désir est l'essence même de l'homme, en tant qu'elle est conçue comme déterminée, par une quelconque affection d'elle-même, à faire quelque chose." (L’Éthique, III, Définitions des sentiments, I)

    2. Sartre : Le désir révèle le manque d'être fondamental de l'homme, il est désir d'être. Pour en savoir plus : écouter cette émission.

Complément :

Vocabulaire

Les mots en gras sont définis dans la partie Lexique du site

Désir/Besoin/Volonté - Ataraxie - Aliénation - Tempérance/Intempérance - Erreur/Illusion - Cristallisation - Désir mimétique

Faites le point !

Pour contrôler que vous avez bien assimilé tout ça, voici un petit Quiz !

A lire

Philo

- Épicure, Lettre à Ménécée.
- Epictète, Manuel.
- Descartes, Les Passions de l'âme.
- Spinoza, Éthique, Partie III.
- René Girard, Mensonge romantique et vérité romanesque.

Littérature

Les références ne manquent pas évidemment !... Voici quelques références parmi de multiples autres possibles !

- Molière, Don Juan.
- Stendhal, Le rouge et le noir.
- Flaubert, Madame Bovary.
- Proust, "Un amour de Swann" dans Du côté de chez Swann.
- Aldous Huxley, Le meilleur des mondes.
- Michel Houellebecq, Les particules élémentaires.

Exemples de sujets

Dernière mise à jour : 07/04/2015