Ripoll (Thierry)

Les fonctions existentielles des croyances religieuses

Si la croyance religieuse peut être déclenchée par des expériences personnelles émotionnellement intenses, elle se déploie aussi, et c’est sans doute assez banal de le rappeler, pour des raisons plus simplement existentielles. La religion est là pour donner un sens à notre existence, notamment aux évènements qui semblent absurdes, violents, injustes et donc incompréhensibles ou anxiogènes. Les expressions populaires « Les voix du Seigneur sont impénétrables » et « Si Dieu le veut » expriment clairement que tout peut prendre sens dans le contexte d’un univers créé et contrôlé par Dieu et que nous devons nous soumettre à sa volonté, même si celle-ci nous semble parfois obscure.(...)

Ce qui est extraordinaire avec la croyance religieuse est que tout peut être interprété avec cohérence en son sein. Les forces du mal, omniprésentes dans beaucoup de religions – le Diable ou Satan dans le christianisme –, sont précisément là pour permettre d’intégrer la part la plus absurde et horrible de la vie, non imputable à la volonté divine. Bref, la croyance religieuse est probablement le meilleur anxiolytique que l’on connaisse.(...)

La religion est un antidote au stress et elle se développe d’autant mieux qu’on y est fortement soumis ou qu’on est confronté au sentiment de perte de contrôle.

Ripoll (Thierry), Pourquoi croit-on ?, 2020

Retour à la liste de textes