Freud

La religion comme illusion

Ces id√©es religieuses, qui professent d'√™tre des dogmes, ne sont pas le r√©sidu de l'exp√©rience ou le r√©sultat final de la r√©flexion : elles sont des illusions, la r√©alisation des d√©sirs les plus anciens, les plus forts, les plus pressants de l'humanit√©; le secret de leur force est la force de ces d√©sirs. Nous le savons d√©j√† : l'impression terrifiante de la d√©tresse infantile avait √©veill√© le besoin d'√™tre prot√©g√© - prot√©g√© en √©tant aim√© - besoin auquel le p√®re a satisfait; la reconnaissance du fait que cette d√©tresse dure toute la vie a fait que l'homme s'est cramponn√© √† un p√®re, √† un p√®re cette fois plus puissant. L'angoisse humaine en face des dangers de la vie s'apaise √† la pens√©e du r√®gne bienveillant de la Providence divine, l'institution d'un ordre moral de l'univers assure la r√©alisation des exigences de la justice, si souvent demeur√©es irr√©alis√©es dans les civilisations humaines, et la prolongation de l'existence terrestre par une vie future fournit les cadres de temps et de lieu o√Ļ ces d√©sirs se r√©aliseront. Des r√©ponses aux questions que se pose la curiosit√© humaine touchant ces √©nigmes : la gen√®se de l'univers, le rapport entre le corporel et le spirituel, s'√©laborent suivant les pr√©misses du syst√®me religieux. Et c'est un formidable all√©gement pour l'√Ęme individuelle que de voir les conflits de l'enfance √©man√©s du complexe paternel - conflits jamais enti√®rement r√©solus - , lui √™tre pour ainsi dire enlev√©s et recevoir une solution accept√©e de tous. (...)

Nous le répéterons : les doctrines religieuses sont toutes des illusions, on ne peut les prouver, et personne ne peut être contraint à les tenir pour vraies, à y croire.

Freud, L'avenir d'une illusion, 1927

Retour à la liste