Cyrulnik (Boris)

Pas de monde humain sans autrui

Une seule perspective organise ce livre : l'ensorcellement du monde, la puissance occulte qui nous gouverne et nous force à être-avec... pour être.

Pourquoi sommes-nous contraints à vivre ensemble alors que nous savons bien que c'est très difficile, que ça nous fait souffrir par nos malentendus, maldits et malvus qui empoisonnent notre quotidien ? Jamais nous ne voyons le monde des autres qui nous fascine et nous intrigue tant. Aussi, nous le pensons, nous l'imaginons, nous le créons, et puis nous l'habitons, convaincus que, pour devenir nous-mêmes, nous ne pouvons qu'être avec les autres.

Toutes nos souffrances viennent de là, mais elles seraient bien pire si nous étions seuls, sans alentour.

Cyrulnik (Boris), L'ensorcellement du monde, 1997

Retour à la liste de textes