Kant

Liberté de penser et liberté d'expression

On dit, il est vrai, que la liberté de parler ou d’écrire peut nous être ôtée par une puissance supérieure, mais non pas la liberté de penser. Mais penserions-nous beaucoup et penserions-nous bien, si nous ne pensions pas pour ainsi dire en commun avec d’autres, qui nous font part de leurs pensées et auxquels nous communiquons les nôtres ? Aussi bien, l’on peut dire que cette puissance extérieure qui enlève aux hommes la liberté de communiquer publiquement, leur ôte également la liberté de penser - l’unique trésor qui nous reste encore en dépit de toutes les charges civiles et qui seul peut apporter un remède à tous les maux qui s’attachent à notre condition.
Kant, Qu'est-ce que s'orienter dans la pensée ?, 1786

Retour à la liste de textes