Le commentaire de texte en philosophie



Principes généraux


Le commentaire d'un texte philosophique a pour buts :

- 1 - de mettre en évidence l'organisation de la pensée de l'auteur (les différentes étapes de l'argumentation et surtout le lien entre les idées).

- 2 - d'expliquer le sens des affirmations et des arguments contenus dans le texte, ce qui exige :

- d'identifier précisément le problème dont il est question et la thèse que l'auteur soutient relativement à celui-ci.

- d'analyser les concepts et les formules importants (qu'est-ce que cela signifie exactement ?).

- d'expliciter ce qui est implicite (une référence à une idée commune, un courant de pensée ou un auteur auquel il se rattache ou qu'il critique...).

- de justifier ce qui est avancé (quelles sont les raisons qui soutiennent ce que l’auteur avance ?). Il faut toujours, dans un premier temps, se mettre au service du texte, même si vous n'êtes "pas d'accord" (sur ce point voir partie discussion) : il faut donc chercher à le comprendre vraiment, à en voir la pertinence.

- de fournir des exemples si l'auteur ne le fait pas.

- de faire face aux difficultés du texte : ne pas les passer sous silence en se disant que cela ne se verra pas. Le correcteur appréciera, si vous faites part de votre hésitation concernant un passage, de vous voir émettre une hypothèse, en expliquant votre choix d'interprétation.

- 3 - d'apporter des éléments de discussion de la pensée de l'auteur, en essayant :

- de situer philosophiquement la thèse de l'auteur (A quelle doctrine ou courant de pensée peut-on le rattacher ?).

- de questionner l'originalité et la valeur de l'argumentation de l'auteur en faisant éventuellement référence aux arguments d'autres auteurs ou, à défaut, aux représentations communes. C'est aussi à ce moment qu'il vous est possible de juger de la valeur du texte : ici, vous serez bien inspirés de faire preuve de modestie et de rigueur. Votre critique elle-même n'aura de valeur que si vous avez fait un travail sérieux d'explication du texte, et si elle n'est pas excessive, caricaturale (pour la thèse que vous soutenez comme pour l'autre).

- de faire éventuellement des rapprochements entre le texte et d'autres aspects (d'autres textes) de l'oeuvre de l'auteur que vous auriez examiné en cours : seulement dans la mesure où cela peut éclairer le passage à commenter (pas seulement pour "épater la galerie", c'est-à-dire pour plaquer une référence à tous prix).


Organisation du devoir

L'introduction : elle doit conduire le lecteur au coeur du texte; elle doit donc :

- formuler le problème philosophique que le texte cherche à résoudre

- dégager précisément et de manière concise la thèse de l'auteur

- mettre en évidence la structure du texte

Le développement : il est le moment de l'analyse méthodique des affirmations et arguments de l'auteur; il doit donc :

- étudier le texte partie par partie, en mettant bien en évidence le lien entre les idées. Eviter donc de trop morceler l'explication en faisant du mot à mot, en vous arrêtant sur tous les articles etc... Ne citer entre guillemets que les formules et termes importants (pas de passages entiers du texte recopiés), utiliser le style indirect.

- expliquer et discuter chaque partie

- variante : le développement peut être divisé en deux grandes parties : une partie explicative, elle-même subdivisée d'après le découpage du texte et une partie consacrée à la discussion; celle-ci doit, conformément à la consigne de cet exercice, chercher à rendre compte "du problème dont il est question".

La conclusion : elle fait le bilan du travail qui vient d'être fait sur le texte; elle doit donc :

- dégager l'essentiel de ce qui a été dit

- souligner la portée du texte et/ou ses limites.